Pratiquer l’écoute profonde et la parole aimante

L’écoute profonde est une pratique de méditation capable de produire des miracles et la guérison. L’autre personne a des difficultés et de la souffrance dans son coeur mais personne n’a pu l’écouter et la comprendre. Asseyez-vous et écoutez-la profondément pour soulager ses peines. Pratiquez la pleine conscience pour vous souvenir que vous n’avez qu’une seule intention : l’aider à se sentir mieux en vous parlant de sa souffrance. Si vous arrivez à maintenir cette pleine conscience, vous serez capable de l’écouter profondément, même si ses paroles sont très sarcastiques, amères, pleines de perceptions erronées, de jugements et d’accusations. Si en l’écoutant, vous ne vous sentez pas irrité, mais qu’au contraire, vous ressentez toujours de l’amour, alors vous écoutez vraiment profondément. C’est l’écoute du coeur, l’écoute compatissante. Grâce au fait que vous maintenez la pleine conscience et la compassion, vous ne devenez pas irrité. Vous vous dites : «Oh ! Le pauvre, il a beaucoup de perceptions fausses. Le feu de la colère et de la souffrance le consume.» Continuez à l’écouter ainsi. Un jour lorsque l’occasion arrivera, vous lui fournirez des renseignements corrects pour qu’il rectifie ses perceptions. La souffrance et la colère proviennent des perceptions fausses, et en rectifiant les perceptions, celles-ci se dissiperont. En comprenant cela, vous serez assis bien calme et continuerez à l’écouter attentivement. Vous le laisserez et vous l’encouragerez à parler, sans l’interrompre. En l’écoutant ainsi pendant une heure, vous l’aiderez à se sentir bien plus léger et moins souffrant.

La patience est l’un des signes de l’amour véritable. Attendez le moment favorable pour commencer à lui fournir des renseignements qui l’aident à avoir une vision juste. Mais, vous ne pouvez pas lui fournir trop d’informations à la fois, car il ne serait pas capable de les recevoir. Sachez donner la quantité d’informations qu’il peut recevoir et chaque fois, donnez-lui la bonne dose, jusqu’à ce qu’il puisse rectifier toutes ses perceptions erronées.

En l’écoutant, vous pourrez également reconnaître vos propres perceptions erronées du passé et vous pourrez lui demander pardon. Sans préjugés, vous avez l’occasion de rectifier vos propres perceptions. Avalokita est un grand être qui se spécialise dans cette pratique de l’écoute profonde et compatissante :

Avalokita, nous désirons suivre ta voie qui est d’écouter attentivement pour soulager la souffrance du monde. Tu as un coeur qui sait comment écouter pour comprendre. Nous voulons être vraiment là, pour apprendre à écouter sincèrement avec toute notre attention. Nous voulons apprendre à écouter sans préjugés, sans juger ni réagir. Nous nous entraînerons à écouter simplement pour comprendre. Nous sommes déterminés à écouter si attentivement que nous pourrons comprendre ce que l’autre personne dit, ainsi que ce qui n’a pas été dit. Nous savons que simplement en écoutant de cette manière, nous allégerons déjà de beaucoup la souffrance de l’autre.[4]

La parole aimante est aussi une pratique de méditation. Vous avez le droit et la responsabilité de lui dire toute la vérité, toutes vos pensées et vos impressions, toutes vos difficultés et votre souffrance. Mais au lieu d’utiliser les reproches, les accusations, les mots durs et sarcastiques, utilisez plutôt un langage bienveillant. Parlez de votre souffrance et de vos difficultés pour demander de l’aide. Dites que vous avez probablement des perceptions erronées et si la personne les voit, qu’elle vous aide à avoir une vision plus juste. La parole aimante va en parallèle avec l’écoute profonde. Elle est capable de rétablir la communication et de cultiver la fraternité. Une lettre écrite, avec ce langage bienveillant et en pleine conscience peut également apporter beaucoup de transformation et de guérison à vous-même et à autrui.