Contempler la vacuité et la non-forme

La vacuité signifie l’absence d’identité séparée : la fleur ne peut exister par elle-même, mais existe grâce aux éléments non-fleur dont nous avons parlé. La vacuité ici ne signifie pas le néant ou la non-existence. Elle signifie simplement l’absence d’identité séparée. Tous les phénomènes dépendent les uns des autres pour se manifester. Ceci est parce que cela est. Ceci n’est pas parce que cela n’est pas. La contemplation de la vacuité est aussi la contemplation de l’Inter-Être. Ceci se trouve dans cela. Cela n’existe pas à l’extérieur de ceci. Ceci est cela. La contemplation de la non-forme vous aide à ne pas tomber dans le piège des apparences. Dès qu’il y a la forme, la tromperie suit. La vapeur d’eau est là mais vous ne pouvez pas la voir et vous ne pouvez pas dire qu’elle n’existe pas. Le nuage n’existe plus sous forme de nuage parce qu’il est devenu pluie et vous ne pouvez pas dire que le nuage est passé de l’état de l’être à celui du non-être. Vous ne pouvez pas voir la vapeur d’eau, mais lorsque celle-ci rencontre une couche d’air froid, elle se condense pour devenir nuage ou rosée. Il serait faux de dire que le nuage ou la rosée est passé de l’état du non-être à celui de l’être. La contemplation de la non-forme vous libère de toute peur et de tout désespoir. Elle vous apporte la grande liberté.