Aimer sans frontières

L’amour véritable mène uniquement au bonheur et non pas à la souffrance. Le Bouddha a enseigné que la compréhension produit l’amour véritable. Sans compréhension, plus vous aimez, plus vous souffrez et vous faites souffrir l’autre personne. La compréhension ici signifie d’abord la compréhension des causes de la souffrance en vous et chez l’autre personne. Sans comprendre les difficultés et les peines de son enfant, le père est incapable de l’aimer vraiment et de le rendre heureux. Il continuera à lui faire des reproches et de lui imposer ce qui peut le faire souffrir. L’amour sans compréhension peut causer beaucoup de blessures à la personne que vous aimez. Il faut donc savoir poser des questions comme : « Ai-je compris ses difficultés et sa souffrance ? Ai-je vu les causes de ses souffrances ? » Si la réponse est négative, il faut chercher à comprendre en vous entraînant à poser des questions comme celles-ci : «Mon enfant, penses-tu que je comprenne tes difficultés et tes peines, sinon aide-moi à les comprendre, s’il te plait. Je sais que si je ne te comprends pas, je ne peux pas t’aimer vraiment et te rendre heureux. S’il te plait, aide-moi, raconte-moi ce que tu as dans ton coeur ». C’est la pratique de la parole aimante, le langage de l’amour véritable.

Vous avez appris qu’en comprenant vos propres difficultés et votre propre souffrance, vous pourrez comprendre facilement celles des autres. Il faut alors revenir à vous même pour entrer en contact avec votre propre souffrance. Ne cherchez plus à la fuir ou à l’oublier à travers les divertissements. Selon le principe des Quatre Nobles Vérités, la première vérité est la reconnaissance de la présence du mal-être et la deuxième, la reconnaissance des racines du mal-être. Une fois que vous voyez les racines du mal-être, vous comprenez comment mettre fin à ce mal-être, c’est-à-dire vous trouvez le chemin menant à la transformation et à la fin de la souffrance : la quatrième vérité. La troisième vérité est la fin du mal-être, ce qui signifie aussi la présence du bonheur. Quand la souffrance s’arrête, le bonheur vient naturellement, comme quand la nuit se retire, la lumière prend place naturellement. Les Quatre Nobles Vérités sont une méthode de diagnostic et de guérison dans le bouddhisme. 

Le Bouddha a enseigné qu’il faut apprendre à vous aimer avant d’aimer autrui. Vous pouvez soulager la souffrance d’autrui, seulement si, vous savez comment soulager la vôtre. Vous pouvez aider autrui à vivre heureux, seulement, si vous savez vous-même, comment vivre heureux. La charité bien ordonnée commence par soi-même

La bonté aimante signifie offrir le bonheur et la compassion, soulager la souffrance. Avec la pratique, elles se développent tous les jours jusqu’à ce qu’elles deviennent illimitées. Elles vous enveloppent vous-même ainsi que l’autre personne et toutes les espèces. Ce sont les deux premiers des quatre éléments qui composent l’amour véritable, appelés les Quatre Esprits Incommensurables, les deux autres qui les complètent étant, la joie et la non-discrimination.