Contempler la non-naissance

La non-naissance est la nature de la réalité de toutes choses. En regardant les apparences, vous voyez la naissance et la mort, la réussite et l’échec, l’être et le non-être, le venir et le partir. Mais en regardant profondément, vous découvrez la nature de la non-naissance et de la non-mort, du non-être et du non non-être, du non-venir et du non-partir, du non-même et du non-différent de toutes choses.

La nature du nuage est la non-naissance et la non-mort. Avant de prendre cette forme, il a été l’eau de la rivière ou de l’océan. Il s’est transformé en vapeur d’eau et ensuite en nuage grâce à la chaleur du soleil. Sa nature est la non-naissance car il n’est pas devenu quelque chose à partir de rien. Parce qu’il n’est plus sous la forme de nuage, il peut prendre une autre apparence comme la pluie, la neige, la glace, le brouillard ou le petit ruisseau… Sa nature est aussi la non-mort car il ne peut devenir rien à partir de quelque chose. La non-naissance et la non-mort sont la nature véritable du nuage, et aussi celle de toutes choses, la vôtre comme la mienne. 

Une fois que la vision profonde de la non-naissance se manifeste, vous n’avez plus peur de rien, vous avez la grande liberté. C’est le fruit le plus précieux de la méditation.